Cette icône Russe est en cuivre et a été fabriquée par le procédé galvanoplastique. Il s'agit donc de la reproduction d'une oeuvre originale fabriquée certainement en plusieurs exemplaires.

icone1a
















L'auréole est fixée par agrafage

icone1c


























L'icône avant restauration

icone1b





















L'icône démontée

icone1d




















on remarquera que la qualité de la ciselure  , qualité qui  peut s'obtenir en reproduction uniquement avec le procédé galvanoplastique.Seule la présence de très légères irrégularités de la surface dans les zones lisses permet de détecter une prémétallisation de la plaque un peu grossière.

icone1e



















Le dos de la feuille de cuivre est encore plus parlant, il révèle définitivement la nature du procédé employé: l'électrolyse.
Le bas de l'objet montré ici est très granuleux, les impuretés du bain se sont déposées en même temps que le cuivre et se sont soudés.
On note également la trainée horizontale qui est la trace du bain d'argenture qui a suivi le cuivrage.
Le bain n'était pas assez profond et l'argenture a été réalisée en deux fois en retournant l'objet dans le bain.
Le bain de cuivrage a été réalisé en une seule fois: l'argent est un métal plus cher que le cuivre et la dimension du bain d'argenture est souvent limitée.

L'auréole est en cuivre estampé doré.

icone1f


























Et voici enfin l'icône remontée. On s'est limité à un simple nettoyage en conservant un aspect un peu patiné.

Quelques reprises d'argenture ont été réalisée par la méthode du tampon.Les auréoles ont été redorées.